Listuguj - Pointe-à-la-Croix Inc.

En 2004, les Communautés de Pointe-à-la-Croix et de Listuguj ont vécu un moment historique. En effet, le Conseil municipal de Pointe-à-la-Croix et le Conseil de Bande de Listuguj ont exprimé leur volonté d'établir un partenariat basé sur le développement économique, social et culturel pour ainsi bâtir entre eux, une relation durable et constructive fondée sur le respect et la confiance mutuelle.

Ainsi, l'entente, cliquez ici, signée le 16 janvier 2004 vise entre autres à établir un cadre général de relations favorisant l'échange mutuel d'information, la concertation, la conclusion d'ententes particulières sur les différents sujets d'intérêts commun entre les parties, l'élimination des incompréhensions et conflits ou leur résolution par la discussion et la voie pacifique de la compréhension.

De cette volonté commune d'établir un réel partenariat entre les communautés de Listuguj et Pointe-à-la-Croix, a découlé la mise sur pied d'une corporation de développement économique sous l'appellation "Listuguj-Pointe-à-la-Croix Inc" .

Cette corporation a pour mandat d'établir un lien entre les orientations de développement économique des deux communautés. En plus de s'assurer d'une concertation soutenue sur les projets communs en matière de développement, "Listuguj - Pointe-à-la-Croix Inc" élabore les plans d'intervention requis pour la mise en oeuvre des projets communs de développement.

Harmonie Inter-communautés

En novembre 2002 le projet Harmonie, initié par Dominique Bouchard voit le jour.

Le comité d'Harmonie intercommunautés est un comité conjoint regroupant des intervenants des communautés autochtones de Listuguj et non autochtones de Pointe-à-la-Croix. Le Comité a mis en place un plan d'action visant à prévenir et à combattre les préjugés, la discrimination, l'intolérance, le racisme et l'exclusion entre les deux communautés. Grâce au coordonnateur du projet M. Pierre Vicaire, des activités favorisant le rapprochement interculturel ont été mises sur pied et ont rejoint plus de 1000 élèves du primaire et du secondaire, au-delà de 60 enseignants et une centaine d'adultes. Le 20 juin 2005, lors de la cérémonie de remise des Prix québécois de la citoyenneté, le projet Harmonie a remporté un prix de finaliste dans la catégorie «organisme à but non lucratif» du Prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et toute autre forme de discrimination.