Le marais de Baie au Chêne

Informations

Description

LA PROTECTION ET LA MISE EN VALEUR
L'acquisition du marais de la Baie au Chêne en 2006 par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et Canards Illimités Canada a permis d e protéger ce milieu humide d'importance pour la péninsule gaspésienne. En 2009, un plan de protection et de mise en valeur de la Baie au Chêne et des habitats côtiers de Pointe-à-la-Croix a été réalisé afin de souligner la présence d'espèces menacées ou vulnérables, la richesse en espèces fauniques et floristiques, ainsi que la diversité des habitats.  Le plan de protection et de mise en valeur vise un territoire d'une superficie d'environ 433 hectares.

LA RICHESSE ET LA BIODIVERSITÉ DE L'ÉCOSYSTÈME DE LA BAIE AU CHÊNE
Le marais de la Baie au Chêne est un écosystème dynamique et complexe influencé à la fois par l'apport d'eau douce de la rivière Restigouche et par les marées d'eau salée en provenance de la Baie des Chaleurs.  Il comporte une mosaïque , incluant des marais, des marécages boisés et arbustifs, une tourbière et un chenal de marée.  Les immenses battures vaseuses et la tourbière au coeur du marais salé sont des habitats exclusifs à la Baie au Chêne.  De plus, une frange littorale d'une longueur supérieure à 6 km abrite les plus grands marais à spartine de toute la baie des Chaleurs.
LA VÉGÉTATION
Soulignons la présence de trois espèces végétales menacées ou vulnérables ou susceptibles d'être ainsi désignées : la Valériane des tourbières (Valeriana uliginosa), le Troscart de la Gaspésie (Triglochin gaspense) et la Sagittaire à sépales dressés, sous-espèce des estuaires (Sagittaria montevidensis ssp. spongiosa).
LA FAUNE
Les milieux humides et les milieux ouverts présents dans la baie au Chêne sont utilisés par plus de 120 espèces d'oiseaux comme site de repos et d'alimentation ainsi que pour l'élevage des petits.  Trois espèces d'oiseaux rares ou à répartition limitée sont susceptibles de  fréquenter la région de Pointe-à-la-Croix, tel que le Bruant de Nelson.  Seize espèces de poissons ont été recensées dans la baie au Chêne, dont le  Bar rayé.  Le marais abrite également plusieurs mammifères, amphibiens et reptiles.